Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > Vous vous souvenez de la cachaça ??

Vous vous souvenez de la cachaça ??

24 novembre 2016

Vous savez, c’est cette délicieuse eau de vie de canne à sucre, si bien distillée par nos partenaires paysans autrefois sans terre de la COPAVI, au Brésil...!

Bien sur que vous vous en souvenez : et je suis même sûr que certain(e)s l’attendent avec impatience. Mais voila, la patience est une sacrée vertu qu’il faut savoir éprouver. Et dans ce registre, cette fameuse cachaça nous aura bien mis à l’épreuve.

Il faut dire que les conditions actuelles au Brésil sont loin d’être favorables : ce que certains ont appelé destitution de l’ancienne présidente Dilma Rousseff, d’autres l’appellent gouvernement putchiste de M Temer. Et comme par hasard, nos amis de la COPAVI, ont comme une étrange sensation qu’il devient de plus en plus difficile de produire et exporter leurs produits (et donc la cachaça), tant les normes et contraintes légales s’intensifient, dictées par les grands groupes de l’agro-alimentaire... Pour eux, c’est clair : aujourd’hui le soutien à l’agriculture paysanne s’est largement estompé !!

Donc voici le point de vue du mouvement des sans terre, sur la situation politique, et la criminalisation des mouvements sociaux en cours au Brésil.

Pour en revenir à la Cachaça,

Et bien la bonne nouvelle, c’est que ça y est, l’atelier de distillation est enregistré et en bonnes et dues formes par les autorités....
La mauvaise nouvelle, c’est qu’à présent il faut faire certifier le produit, obtenir les autorisations d’exportation. Il reste encore beaucoup de paperasse, et les vacances d’été au Brésil approchent, ce qui risque de ralentir les délais déjà bien longs.

Vous l’avez compris, pas de caïpirinha solidaire avant le printemps prochain ! Quand exactement ? On a envie de vous dire avril, mais en fait on n’en sait rien,

alors vous vous demandez peut-être comment on peut vous tenir en haleine comme ça depuis 2 ans, et y croire encore.. ; Et bien tout simplement parce que nos amis de la COPAVI ne baissent pas les bras, qu’ils suivent le dossier, qu’ils remplissent chaque demande des autorités avec patience et volonté, et ne se découragent pas : donc nous non plus !

Le problème, c’est que l’attente de la cachaça nous bloque aussi pour importer leur sucre complet Macsavo : il nous reste du 500g mais plus de 10kg ni 25kg depuis longtemps. Nous attendons une info de leur part sur les délais, mais peut-être ferons nous venir seul le sucre pour début 2017.

Vous voyez, on insiste, on y croit : donc oui vous retrouverez ces produits sur notre nouveau tarif du 1er décembre, avec une date de disponibilité indicative.

A votre Santé !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

  • Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès

    29 novembre 2011
    Tous les 7 ans, à cause de l’artificialisation des sols, la France perd l’équivalent de la superficie d’un département en terres cultivables ; chaque semaine 200 fermes en moyenne disparaissent au profit de l’agrandissement d’autres d’exploitations ou de l’urbanisation. La France compte environ 8 millions d’obèses et 3,2 millions de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire, de façon intermittente ou permanente. La plupart de nos aliments ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans notre assiette. Faire de l’alimentation une priorité est un projet de « haute nécessité » (Lire la suite de Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès)
  • Par amour du Bien Vivre

    28 novembre 2011
    Et si l’échec programmé de Cancún s’avérait une bonne chose ? Plutôt qu’une « adaptation » au réchauffement, il pourrait permettre l’élaboration d’un nouveau mode de société. L’échec programmé de Cancún peut être la pire comme la meilleure des choses. Ce sera la pire des choses si cet échec correspond à la volonté de s’adapter au réchauffement planétaire plutôt que de le combattre. Ce choix est déjà celui des grandes firmes, avec des projets techno-scientistes comme les modifications artificielles du climat, la création d’un immense bouclier spatial autour de la terre, les puits de carbone, les arbres OGM mangeurs de (Lire la suite de Par amour du Bien Vivre)
  • La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel

    20 septembre 2011
    Communiqué Minga du 21/01/11 "L’empressement de certains acteurs de l’économie solidaire à répondre au rapport Vercamer sur l’enjeu de la labellisation comme question clé du développement de l’économie solidaire nous préoccupe. Cela traduit la gravité de l’état de dépolitisation à laquelle en est rendue l’ESS. Quel contraste avec l’époque où nombre d’initiatives de citoyenneté économique s’en réclamant ont vu le jour par refus du traitement social du chômage ! À travers ce projet de labellisation de l’économie solidaire, il ne s’agit rien moins que de gérer les exclusions, à défaut de les combattre. Parce que (Lire la suite de La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi sauf le 31 juillet
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 8 juillet, le 22 juillet puis le 2 septembre
  3. Dinan / St-Malo : le 9 juillet puis le 10 septembre
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 22/23 juillet, Pas de tournéee en Août
  5. St Brieuc / Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 28/29 juillet, puis les 8/9 septembre
  6. Nantes : le 16 juillet, le 3 septembre puis le 10 septembre
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 8 juillet
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
  9. Fermeture semaine 33 et 34 du 10 août au 23 août 2020
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter