Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > Sucre roux - Nouvelle origine

Sucre roux - Nouvelle origine

25 janvier 2018

Cela fait 4 ans que nous commercialisons un sucre de canne roux en vrac 5kg et 25kg, en provenance de la coopérative Manduvira au Paraguay. Nous avions choisi cette filière car à notre connaissance, c’est à ce jour l’unique sucrerie organisée en coopérative pour la transformation : Et cela fait toute la différence.

Pour les sucres bruts ou complets, le procédé reste artisanal, puisqu’il s’agit de presser la canne à sucre, en tirer tout son jus, et en le chauffant, obtenir une mélasse qui avec un procédé assez simple de refroidissement va s’assécher. Cette matière sèche, poudreuse, vivante, encore chargée en vitamines et minéraux de la canne, est le fruit d’un savoir-faire artisanal. Et dans le cas des filières de commerce équitable, comme pour notre sucre Panela du Pérou ou le Rapadura du Brésil, ce sont souvent les cultivateurs de canne à sucre qui, réunis en groupements, se sont dotés de leur propre atelier de transformation, leur permettant ainsi d’augmenter la valeur ajoutée de leur travail.

La fabrication d’un sucre roux est toute autre, puisqu’elle nécessite une grosse machinerie, de lourds investissements, pour extraire le sirop de canne et former des cristaux de sucre ; c’est la cristallisation. C’est pourquoi la transformation d’une sucre de canne roux (ou blond) n’est généralement effectuée que par de gros industriels, qui dans le meilleur des cas achèterons le canne à des coopératives de cultivateurs labellisées bio-équitables ou encore seront les grands propriétaires d’immenses plantations pour leur matière première (souvent le cas sur les filières du Brésil).

La coopérative Manduvira apporte donc une vraie différence, un outil industriel au service des cultivateurs de canne à sucre.

Mais voila, la demande mondiale sur le sucre et plus particulièrement le sucre biologique est en pleine expansion. Les récoltes n’ont pas été suffisantes, et nous ne pourrons donc pas nous approvisionner toute l’année sur cette provenance

Nouvelle origine, sucre roux de Cuba de la Central Carlios Balino

Pour continuer à vous proposer un sucre de qualité, sur une filière bien identifiée, nous nous sommes tournés vers un sucre de canne roux de Cuba, dans la province de Villa Clara. Il est un peu plus foncé (appellation sucre roux) avec des grains légèrement plus gros (voir fiche technique) ; et fabriqué dans un contexte particulier, un changement de paradigme du pouvoir cubain quant à ses exportations de matières premières.

« Cuba ne vivra plus jamais du sucre. Cette industrie appartient à l’époque de l’esclavage »

Suite à la continuelle baisse des cours mondiaux, Fidel Castro en a fait le constat en janvier 2002 et a décidé de démembrer l’industrie sucrière alors qu’elle représentait 75% de ses exportations et que Cuba était alors le 3ème producteur mondial. Le pouvoir cubain a décidé de la fermeture de nombreuses sucreries pour réorienter progressivement sa production agricole.

En 1998 déjà, dans un secteur en crise, la sucrerie Carlos Balino était à l’arrêt. Les cultivateurs de la canne ont été consultés pour envisager de prendre ensemble un virage important et s’orienter vers une production sans engrais chimique, pesticides et herbicides et obtenir ainsi une certification biologique. Les producteurs ont accepté le projet, avec comme objectifs d’abord de pouvoir relancer la production dans une communauté très dépendante sur le plan économique de la canne à sucre. Mais aussi d’ouvrir de nouvelles perspectives, pour une meilleure santé des travailleurs, un respect de la terre et une amélioration de leurs revenus et leurs conditions de vie.

En 2001, après 3 années de conversion, la communauté a récolté 4000 tonnes de canne à sucre biologique et peut produire aujourd’hui jusqu’à 10.000 tonnes avec une surface de 5.000 ha en agriculture biologique. La sucrerie est également certifiée en commerce équitable selon les standards du référentiel ESR (Equitable, solidaire, responsable).

N’ayant pas encore pu nous rendre sur place, les informations émanent de
Sodepaz – importateur du commerce équitable en Espagne

sur le démantèlement de l’industrie sucrière cubaine

Et pour celles et ceux qui parlent espagnol :

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

  • Le Terra Lib’ Tour, départ mi-juillet

    6 juin 2018

    Verger d’Anacardier - M. Abou Coulibaly, Burkina Faso

    A chacun son Tour ; pour Terra Libra, ça commence bientôt !!! Avec l’envie de partir à la rencontre de nos fournisseurs, producteurs, paysans, transformateurs, pour mieux se connaître et mieux vous faire partager la qualité de leur engagement. Depuis nos débuts nous essayons de faire ce que l’on dit, distribuer des produits d’épicerie de qualité en soutien à une agriculture paysanne et biologique, une économie équitable. Nous voulons aujourd’hui prendre du temps pour dire ce que l’on fait ; et vous présenter à travers des articles, reportages, vidéos, les gens qui sont derrière les produits que vous (Lire la suite de Le Terra Lib’ Tour, départ mi-juillet)
  • Acheter bio-local-équitable, les citoyens s’organisent

    6 juin 2018

    Bees Coop - supermarché participatif.1

    Depuis quelques années nous assistons à un formidable élan de citoyens mobilisés pour reprendre la main sur leur alimentation. L’envie, le besoin de connaître l’origine et le mode de production des aliments qui terminent dans nos assiettes à ouvert la voie à une multitude de sources d’approvisionnements. Quand notre aventure Terra Libra a débuté en 2006, les réseaux de distribution de produits équitables ou du bio-local étaient encore peu nombreux. La grande distribution, sous l’impulsion des labels, commençait à s’y intéresser, les magasins biologiques entamaient timidement leur essor et les magasins (Lire la suite de Acheter bio-local-équitable, les citoyens s’organisent)
  • La quinoa du Pérou, biologique et équitable

    6 juin 2018
    Non, toute la quinoa du Pérou n’est pas bonne à jeter, comme semblait l’indiquer un reportage diffusé sur France5 en octobre dernier et qui a fait grand bruit. Reportage tellement clivant qu’on le penserait à l’initiative d’une grande marque française du bio, principal importateur européen, s’approvisionnent dans le pays voisin, la Bolivie. Les images et propos sont effarants. Le Pérou s’est en effet engouffré sur le marché de la quinoa à coup de grandes cultures et des produits chimiques sans limite. Le documentaire a le mérite d’être didactique ; ainsi on comprend bien que les cultures de basse (Lire la suite de La quinoa du Pérou, biologique et équitable)
  • Bienvenue à Diane

    5 juin 2018
    Voila déjà plus de 2 mois qu’elle a rejoint l’équipe. Il est donc grand temps de vous la présenter. Depuis le mois de mars, Diane est avec nous pour accompagner nos clients et toutes les personnes qui nous contactent et vous informer au mieux sur nos produits. Et parce qu’elle aime la diversité, et que l’on a besoin de renfort en logistique, elle se dégourdit les jambes en réparant ou rangeant des commandes, et en assurant certaines tournées de livraison : Et oui elle sait tout faire ! Formée en agronomie, connaissant bien la filière de l’élevage et ses travers sous ses modes industriels, elle s’est (Lire la suite de Bienvenue à Diane)
  • A la rencontre des producteurs

    29 janvier 2018
    Quel boulot ! Voila maintenant près de 12 ans que nous bougeons chaque jour des centaines de cartons. Les palettes entrent et sortent, les camions défilent : on filme et on défilment les palettes, on scotche, on pointe, on facture… On achète et on vend, on comptabilise, on informatise, et quand il nous reste un peu de temps, alors enfin on sensibilise, on explique, on décortique ! Et oui, comment faire pour animer une plateforme de distribution de produits d’épicerie bio-équitables, sans tomber dans la routine des cartons ? Comment faire pour vous témoigner de notre engagement de chaque instant (Lire la suite de A la rencontre des producteurs)
  • Que vivent les coopératives alimentaires autogérées !

    26 septembre 2017
    Beaucoup de collectif, du lien direct avec des producteurs, de la recherche de bons produits bios et abordables, de la solidarité et une bonne grosse envie de se réapproprier son alimentation… Voici les coopératives alimentaires autogérées. Et c’est à l’initiative de la Dionycoop de St Denis et de Coopaparis dans le 18ème qu’elles étaient invitées à se réunir à l’occasion des 2èmes rencontres nationales ce samedi 16/09. Qu’est-ce une coopérative alimentaire autogérée ? Ce sont des épiceries de quartier ou de village, qui se créent à l’initiative de « consommateurs », gérées collectivement et de manière (Lire la suite de Que vivent les coopératives alimentaires autogérées !)
  • Nouvel entrepôt à Betton (35)

    24 novembre 2016
    Ca y est ! nous voila presque installés... On pourra dire que l’on n’a pas chômé depuis cet été !! Notre local de Thorigné fouillard de 200 m2 devenait vraiment trop petit. Cela devenait difficile d’y faire entrer notre stock, de préparer vos commandes dans de bonnes conditions. Et il n’était tout simplement plus possible d’intégrer de nouvelles références. Nous avons donc pris possession d’un nouveau local au 5 rue des Vanniers ZA de la Forge 35830 Betton merci d’en profiter pour notre notre nouvelle adresse dans vos tablettes... Nos numéros de contact restent inchangés : Fixe 02 99 37 14 00 Il (Lire la suite de Nouvel entrepôt à Betton (35))
  • Vous vous souvenez de la cachaça ??

    24 novembre 2016
    Vous savez, c’est cette délicieuse eau de vie de canne à sucre, si bien distillée par nos partenaires paysans autrefois sans terre de la COPAVI, au Brésil...! Bien sur que vous vous en souvenez : et je suis même sûr que certain(e)s l’attendent avec impatience. Mais voila, la patience est une sacrée vertu qu’il faut savoir éprouver. Et dans ce registre, cette fameuse cachaça nous aura bien mis à l’épreuve. Il faut dire que les conditions actuelles au Brésil sont loin d’être favorables : ce que certains ont appelé destitution de l’ancienne présidente Dilma Rousseff, d’autres l’appellent gouvernement (Lire la suite de Vous vous souvenez de la cachaça ??)
  • Nouvelle certification pour les produits Saldac

    22 novembre 2016
    Vous connaissez sans doute notre fournisseur Saldac, importateur de café, sucre, cacao, quinoa, fruits et jus de fruits exotiques depuis le Pérou. C’est notre plus gros partenaire aujourd’hui, et ils font un travail remarquable depuis plus de 15 ans maintenant en lien direct avec des petites coopératives de producteurs. Comme nous, membres du réseau Minga, Saldac prône un commerce équitable sur toute la filière, du producteur au consommateur, questionnant également les intermédiaires à la transformation et la distribution. Leur étroite relation avec les coopératives de producteurs, dans la durée, en (Lire la suite de Nouvelle certification pour les produits Saldac)
  • Samedi 11 juin - Terra Libra fête ses 10 ans !!

    31 mai 2016
    Alors venez célébrer et festoyer avec nous ! Voila donc une belle décennie d’écoulée, pendant laquelle nous n’avons pas retenu nos efforts pour construire notre projet, cette bien belle alternative, socialement responsable et aujourd’hui économiquement viable. Une décennie pour apprendre et comprendre afin d’affiner le modèle économique, une décennie pour partager et encourager d’autres projets et bien sûr une décennie de soutien aux paysans, ici et là-bas. Alors bien sur nous aurions aimer organiser une immense rencontre à la mesure de notre ambition pour ce nouveau monde à créer... pour se faire (Lire la suite de Samedi 11 juin - Terra Libra fête ses 10 ans !!)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 15 janvier, le 29 janvier puis le 12 février
  3. Dinan / St-Malo : le 16 janvier, le 13 février puis le 12 mars
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 22/23 Janvier, les 19/20 février puis le 18/19 mars
  5. St Brieuc / Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 28/29 janvier, les 25/26 février puis les 24/25 mars
  6. Nantes : le 23 janvier, le 6 février puis le 20 février
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 11 mars puis le 6 avril
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter