Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > Retour sur les rencontres européennes des importateurs de café (...)

Retour sur les rencontres européennes des importateurs de café zapatiste

18 janvier 2016

Un Week-End, festif, solidaire, et studieux !

Au début du mois de décembre dernier, nous avons organisé avec nos amis du Pot commun – Le café de la Pente à Rocherfort en terre (56) les rencontres annuelles des importateurs européens de café zapatiste.

Chaque année, c’est l’occasion pour nous et les autres collectifs européens de nous retrouver, d’échanger sur l’actualité au Chiapas, les contraintes et difficultés vécues par les producteurs de café et les coopératives, et de préparer ensemble les contrats d’importation pour la récolte de l’année à venir.

Notre collectif, appelé RedProZapa, rassemble une dizaine de groupes de différents pays, avec des modes organisationnels variés : coopératives, entreprises du Commerce Equitable ou groupes militants auto-gérés…, de Rennes, Paris, Marseille, Barcelone, Turin, Hambourg, Athènes, Zurich, Bruxelles, et des pays scandinaves. C’est un joyeux meltingpot ! avec aussi de profonds désaccords, car chacun vient avec sa culture politique et son regard sur le mouvement zapatiste ; mais tous avons en commun, l’écoute, le respect de l’autre, l’engagement en faveur du projet zapatiste et la volonté de renforcer l’autonomie au Chiapas comme chez nous.

Cette année encore, les récoltes annoncées sont très faibles, car la maladie appelée « la Rouille » frappe lourdement ces zones de culture. Les coopératives tentent de lutter au mieux contre les avancées de la rouille qui assèche et tue les caféiers. Avec notre soutien, elles ont pu s’équiper en pulvérisateurs et cuves pour traiter sans produits chimiques les caféiers malades avec du souffre ou des micro-organismes. C’est un travail long et fastidieux qui implique de passer à plusieurs reprises dans les plantations auprès de chaque caféier, et de faire parvenir tout ce matériel dans des zones parfois très reculées. Mais grâce à ces efforts, la maladie s’affaiblit et les récoltes devraient être un peu meilleures cette année.

Le café zapatiste est aujourd’hui issu de 2 coopératives, Yachil (caracol d’Oventik), Yochin (caracol de Morelia) et des producteurs du caracol de Roberto Barrios. D’autres producteurs cultivent du café dans d’autres zones, mais ils ne sont pas organisés pour assurer l’exportation et ne peuvent donc que vendre aux intermédiaires locaux (dits les Coyotes). L’enjeu pour le collectif est donc d’assurer l’importation de café disponible dans les meilleures conditions possibles. En ces périodes de faibles récoltes, nos échanges portent beaucoup sur la possibilité de se répartir le café disponible, de mutualiser l’importation, et de définir un prix juste et le plus élevé possible pour les producteurs (cette année 95 pesos le kg de grain vert, soit 4.78 €).

Ce Week End était aussi un temps de rencontre et festif avec un concert de soutien à la lutte zapatiste – Un grand merci aux superbes Chorales Amzerzo et les Chantales et au duo bien pêchu The Blue Butter Pot !,

et une projection débat pour mieux comprendre le mouvement zapatiste aujourd’hui.

Un grand merci à nouveau au café de la pente qui nous a formidablement accueillis.

Grâce à votre présence et votre énergie, c’est une cagnotte de 600 € qui a pu être collectée et transmise à la Coopérative de café Yochin pour participer au financement de sa certification biologique.

Aujourd’hui nous finalisons les contrats d’achat 2016 pour envoyer 50% en préfinancement. Les producteurs sont en pleine phase de récolte, et le café devrait arriver chez nous pour le mois de juin.

Aujourd’hui comme hier, en achetant les cafés zapatistes, en Bretagne, à Barcelone ou Athènes, vous contribuez à soutenir l’autonomie des paysans des communautés indigènes de Chiapas, qui depuis 20 ans s’organisent et se renforcent, améliorent leurs conditions de vie et leur dignité !

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

  • Minga Bretagne : Ouvrons un champ commun de débats et d’actions !

    5 juin 2012
    Appel : Pour une économie équitable en Bretagne Ouvrons un champ commun de débats et d’actions ! Nous citoyens, vivant en Bretagne, engagés individuellement ou collectivement, lançons un appel à l’ensemble de la population bretonne pour promouvoir une économie équitable. Nous sommes tous confrontés chaque jour à un système économique impitoyable avec les plus faibles, les plus lents, les plus pauvres, les moins malins, les amoureux de la tâche bien faite, du beau geste ou du bel ouvrage. Ce système pousse à l’isolement, à l’incompréhension et à la précarité celui qui essaye de maintenir une cohérence (Lire la suite de Minga Bretagne : Ouvrons un champ commun de débats et d’actions !)
  • Le 17 avril, journée internationale des luttes paysannes !

    27 mars 2012
    Appel à la mobilisation pour le 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes Stop aux accaparements de terres : La terre est à celles et ceux qui la travaillent ! (Jakarta, le 2 mars 2012) Le 17 avril a été déclaré "Journée internationale des luttes paysannes", pour commémorer le massacre, en 1996, de dix-neuf paysannes et paysans brésiliens qui luttaient pour leurs terres et pour la justice sociale. Chaque année, à cette date, des actions et des évènements sont organisés à travers le monde, en défense des paysannes et des paysans qui luttent pour leurs droits. Ces dernières années, nous (Lire la suite de Le 17 avril, journée internationale des luttes paysannes !)
  • En route pour le Brésil - visite de la COPAVI en février

    25 janvier 2012

    Alambique Cachaça

    A quand le retour de la cachaça ?? Depuis plus d’un an maintenant, nous devons faire face à une cruelle pénurie de cachaça, le rhum brésilien que nous importons directement de chez nos partenaires de la COPAVI, coopérative collectivisée du Mouvement des Sans Terre. Les obligations légales pour l’exportation ayant été modifiées, notamment sur le type d’alambique, la COPAVI va devoir investir une somme importante pour se mettre en conformité. Pour participer à notre mesure au financement, nous leur avons fait une proposition de pré-financement d’une commande de 2.000 bouteilles avec une part en bons de (Lire la suite de En route pour le Brésil - visite de la COPAVI en février)
  • Non au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes !

    15 décembre 2011
    LE PROJET D’AEROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES est une aberration économique, sociale et environnementale Situé à 18 km du centre de Nantes, il ne résoudrait pas les problèmes que pose à la ville l’actuel aéroport. Il les déplacerait seulement. Il infligerait des nuisances graves à plus de 80 000 habitants des communes de la banlieue nord de Nantes. Les diverses structures de raccordement qui lui seraient nécessaires (routes, voies ferrées, pont sur la Loire) causeraient également des problèmes (expropriations) et des nuisances à des milliers d’autres (Lire la suite de Non au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes !)
  • Défense et soutien aux Kogis de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie

    30 novembre 2011
    Tchendukua est une association française qui soutient le peuple Kogi de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie dans leur démarche de restitution de terres afin de leur permettre de faire vivre leur culture et de préserver leurs modes de vie menacées par la société occidentale. Elle intervient également ici, en France, pour sensibiliser le grand public à la connaissance de ce peuple indigène et aux menaces qui pèsent sur lui. Petite présentation Que nous disent les Kogis et à quoi nous renvoient-ils ?... Tchendukua… là ou converge la pensée … Telle est la signification de ce mot qui (Lire la suite de Défense et soutien aux Kogis de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie)
  • Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès

    29 novembre 2011
    Tous les 7 ans, à cause de l’artificialisation des sols, la France perd l’équivalent de la superficie d’un département en terres cultivables ; chaque semaine 200 fermes en moyenne disparaissent au profit de l’agrandissement d’autres d’exploitations ou de l’urbanisation. La France compte environ 8 millions d’obèses et 3,2 millions de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire, de façon intermittente ou permanente. La plupart de nos aliments ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans notre assiette. Faire de l’alimentation une priorité est un projet de « haute nécessité » (Lire la suite de Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès)
  • Par amour du Bien Vivre

    28 novembre 2011
    Et si l’échec programmé de Cancún s’avérait une bonne chose ? Plutôt qu’une « adaptation » au réchauffement, il pourrait permettre l’élaboration d’un nouveau mode de société. L’échec programmé de Cancún peut être la pire comme la meilleure des choses. Ce sera la pire des choses si cet échec correspond à la volonté de s’adapter au réchauffement planétaire plutôt que de le combattre. Ce choix est déjà celui des grandes firmes, avec des projets techno-scientistes comme les modifications artificielles du climat, la création d’un immense bouclier spatial autour de la terre, les puits de carbone, les arbres OGM mangeurs de (Lire la suite de Par amour du Bien Vivre)
  • La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel

    20 septembre 2011
    Communiqué Minga du 21/01/11 "L’empressement de certains acteurs de l’économie solidaire à répondre au rapport Vercamer sur l’enjeu de la labellisation comme question clé du développement de l’économie solidaire nous préoccupe. Cela traduit la gravité de l’état de dépolitisation à laquelle en est rendue l’ESS. Quel contraste avec l’époque où nombre d’initiatives de citoyenneté économique s’en réclamant ont vu le jour par refus du traitement social du chômage ! À travers ce projet de labellisation de l’économie solidaire, il ne s’agit rien moins que de gérer les exclusions, à défaut de les combattre. Parce que (Lire la suite de La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 12 février, le 26 février puis le 11 mars
  3. Dinan / St-Malo : le 13 février, le 12 mars puis le 9 avril
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 19/20 février, les 18/19 mars puis le 22/23 avril
  5. St Brieuc / Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 25/26 février, les 24/25 mars puis les 28/29 avril
  6. Nantes : le 20 février, le 5 mars puis le 19 mars
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 11 mars puis le 6 avril
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –