Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > L’urgence des semences paysannes

L’urgence des semences paysannes

27 février 2019

Jardin’en vie Semences paysannes.1

Etape 4 :

Terra Lib’ Tour - rencontre avec Jardin’en Vie / Valence

Manger biologique et local, en direct du producteur, cultiver en permaculture et construire son autonomie alimentaire … Voilà de belles idées ! Ces préoccupations sont présentes à l’esprit de bon nombre de gens que nous avons déjà croisé sur le chemin du Terra Lib’ Tour.

Mais si l’on prenait un peu le temps de questionner la graine ? Comment est-elle sélectionnée ? Qui la cultive ?
Que l’on achète des graines ou des plants pour notre potager, ou que l’on achète nos légumes dans notre Amap, au marché ou au magasin biologique, d’où vient cette graine qui est à la base de tout ?

Nous sommes nombreux à connaître Kokopelli, renommée pour son travail de conservation des variétés anciennes depuis longtemps. Au début de notre périple nous avons pu croiser, mais juste le temps d‘une balade nocturne, mon copain Mika, qui a créé la ferme urbaine Perma’g Rennes et cultive lui aussi les semences paysannes. Alors aujourd’hui, nous voici rendu près de Valence et nous avons pris le temps de rencontrer Jardin’en Vie.

Mais l’équipe court de partout en cet après-midi du vendredi : tri des tomates pour expédier à une épicerie parisienne, chargement d’un camion pour une foire bio… nous trouverons tout de même quelques minutes pour échanger avec Eric Marchand, créateur et gérant de la SCOP.

Jardin'enVie - Artisan Semencier from eric marchand on Vimeo.

Avec Eric, nous nous connaissons peu, mais avons déjà partagé plusieurs rencontres au sein de notre organisation Minga, rassemblant des « producteurs d’intérêt général » de tous métiers.
On entend beaucoup parler des variétés anciennes de légumes, et des semences paysannes. Je lui ai donc demandé quels en étaient les enjeux.

Pour Eric, le constat est alarmant. La semence reste le sujet oublié de l’alimentation alors qu’elle en est le fondement !! Manger biologique et local est une très belle avancée, mais cela n’a aucun sens si nos légumes sont issus de graines hybrides F1. Surprise ! et oui, même en bio, l’essentiel de légumes proviennent de ces variétés brevetées et commercialisées par les grands groupes de la semence.

Pourtant, au-delà de la nécessité évidente de casser les monopoles, et de s’affranchir de ces grands semenciers qui privatisent le vivant, les variétés paysannes ne manquent pas d’arguments : adaptées à la polyculture, produites dans le champ du paysan elles favorisent son autonomie ; avec une grande variété génétique, elles offrent une liberté de choix au consommateur, et aussi bien sûr une grande qualité nutritive et gustative.

Mais pour Eric, c’est pour tenter d’enrayer le changement climatique que nous devons très vite remettre en culture et largement les semences paysannes. Elles seules ont cette capacité à créer des plants en symbiose avec leur sol, un système racinaire très dense en harmonie avec les micro-organisme ; et recréer de l’humus !! cet humus qui manque terriblement à la surface de notre planète aujourd’hui alors qu’il est notre meilleure ressource pour stocker du carbone.

Mais les maraîchers tardent à s’y mettre, par peur du changement, de mauvais rendements, ou méconnaissance ?

Pourtant, à Jardin’en Vie, ce n’est pas le manque de débouchés qui freine. Et devant l’urgence et la nécessiter d’agir, ils cherchent à changer d’échelle. La Scop vient d’acquérir de nouvelles terres pour passer de 4 à 20ha, et ils visent à étoffer l’équipe pour passer de 6 à 20 personnes d’ici à 2020. Il ne manque plus que les fonds, car il va falloir encore investir. Pour assainir les terres par exemple, 4 ans sont nécessaires ; quand on pense que les agriculteurs conventionnels ont reçu des subventions pour détruire des haies et balancer des pesticides alors que les politiques agricoles n’accordent rien à celles et ceux qui régénèrent les sols !!

Avec la création de l’OPASE (organisation professionnelle des artisans semenciers), ils cherchent maintenant à faire reconnaitre le métier d’Artisan Semencier afin de valoriser ce savoir-faire, former des jeunes et bénéficier de travaux de recherche. Car c’est un travail au combien ardu. Cultiver des végétaux pour leurs graines et assurer leur conservation, c’est devoir faire face à des risques de pollinisation et d’hybridation naturelle : il faut alors compter sur une barrière de culture.

S’il est autorisé de vendre des graines aux particuliers, il reste interdit de le faire auprès de professionnels, ou de vendre des plants. Mais devant ces enjeux, devons-nous attendre sagement que l’état s’affranchisse des lobbys des grands semenciers ? Jardin’en Vie et les autres membres des croqueurs de carotte ont pris leurs responsabilités. C’est à nous, jardiniers amateurs, maraîchers, distributeurs, magasins biologiques et primeurs d’en faire autant.

Ressemons ensemble des graines vivantes, libres et nutritives… !

Minga, l’Alliance Slow Food des cuisiniers, le Groupement des agriculteurs bio du Finistère et le Syndicat des Artisans Semenciers lanceront prochainement

la campagne « Graines d’une Bretagne d’Avenir »

soutenue par certaines Biocoop de la région. Ils ont décidé d’unir leurs efforts pour promouvoir l’usage de semences variétés-populations,auprès des agriculteurs et des jardiniers, professionnels et amateurs, du territoire. Des kit de campagne avec livrets et graines seront bientôt disponibles pour vos semis de printemps !

Thomas, en Terra Lib’ Tour

Jardin’en Vie
Minga – graines d’une Bretagne d’Avenir

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | Tout afficher

  • Tinga Neere : agro-écologie en Afrique Sahélienne

    6 octobre 2014

    Tinga Neere : agro-écologie en Afrique Sahélienne

    Vous avez peut-être participé à la conférence organisée à Rennes en octobre 2013 par l’association Ingalan sur les risques d’une urgence nutritionnelle et écologique en Afrique Sahélienne. Marc Dufumier et René Billaz , 2 ingénieurs agronomes spécialistes des cultures en zones tropicales, nous ont sévèrement alerté sur l’ urgence humanitaire de ces régions. Le constat est alarmant, avec une très forte dégradation des terres arables et l’accaparement des meilleures terres par des entreprises-Etats vouées à la culture d’exportation. Ceci couplé à une très forte poussée démographique, les perspectives sont (Lire la suite de Tinga Neere : agro-écologie en Afrique Sahélienne)
  • Le Mouvement des Sans Terre au Cinéma

    6 octobre 2014

    Brésil en Mouvement

    Comment porter un autre regard sur le Brésil sans aborder la question de l’accès à la terre et l’agriculture paysanne ? Le Mouvement des Sans Terre sera à nouveau mis en lumière mais cette fois avec la sortie d’un très beau long métrage, le film "Hautes Terres" , qui sera projecté en Avant Première au festival du film Brésil en Mouvements le 8 octobre prochain à 20h00 au Cinéma La Clef à Paris 5°. « Dans le Nordeste du Brésil, Vanillon et son mari Antonio, ainsi qu’une vingtaine de familles paysannes, obtiennent une propriété après avoir passé quatre ans à lutter dans un campement avec le soutien du (Lire la suite de Le Mouvement des Sans Terre au Cinéma)
  • La cachaça et le sucre complet Mascavo sont enfin arrivés !!

    5 juillet 2014
    Incroyable !! Après 4 ans d’absence, la Cachaça Camponses fait enfin son retour. Ca aura été long, c’est sur, mais il fallait y croire. Pour une agriculture paysanne et un commerce équitable au cœur des mouvements sociaux… voici les fondements du projet Terra Libra. Et outre notre engagement de la première heure aux côtés des communautés zapatistes au Mexique, Terra Libra s’est également créé en soutien au Mouvement des Sans Terre au Brésil et au fabuleux projet proposé par la COPAVI, une coopérative collectivisée de ce même mouvement dans le sud du pays. Dès 2004 et suite à une première rencontre chez (Lire la suite de La cachaça et le sucre complet Mascavo sont enfin arrivés !!)
  • Invitation à venir découvrir la COPAVI et déguster la cachaça

    2 juillet 2014
    2 Evenements pour fêter ensemble le retour de la cachaça Camponeses, , remercier tous ceux qui ont participer à ce projet, débattre et discuter du Brésil en lutte pour ses droits, en marge du Mundial de Foot, Nous vous invitons à nous rejoindre nombreux : - A Paris dès 13h30, le samedi 5 juillet 2014 à la Péniche Antipode , 55 Quai de la Seine, 75019 Paris Des sans Terre aux sans Toit , un Brésil qui milite pour ses droits ! Partant d’un projet de soutien à une coopérative du Mouvement des sans Terre pour la production de cachaça, La Péniche Antipode et Terra Libra vous invitent à découvrir le (Lire la suite de Invitation à venir découvrir la COPAVI et déguster la cachaça)
  • Voila en enfin le riz de Camargue !

    31 janvier 2014

    Riz semi-complet de Camargue Bio

    Et oui, ça faisait longtemps que l’on en parlait... Raccourcir la filière sur le riz et pouvoir s’approvsionner au plus proche, en Camargue , directement auprès d’une exploitation rizicole 100% biologique. C’est donc chose faite ! 2 ans de démarches et de rencontres, d’abord auprès des 2 grandes coopératives de riz biologique de Camarague (bongran - groupe Ekibio et Biosud), avant de rencontrer Le Domaine de Beaujeu et de s’accorder sur un parternariat pour la distribution de leur produits. Au mois d’octobre 2013, j’ai donc eu le plaisir d’aller rencontrer Pierre Cartier, responsable de (Lire la suite de Voila en enfin le riz de Camargue !)
  • Le mouvement zapatiste – 20 ans d’autonomie au Chiapas

    31 janvier 2014

    Fresque zapatiste

    Alors qu’il y a 1 siècle, au cœur de la révolution mexicaine, Emiliano Zapata luttait dans les états du Morelos, Puebla et du Guerrero, pour la récupération des terres villageoises, cela fait maintenant 20 ans que des communautés indigènes se sont levées pour faire à nouveau entendre leur voix : Ya basta !! Le 1er janvier 1994, au moment où les tristes accords de Libre Echange entre Etats d’Amérique du Nord (ALENA) entraient en vigueur, des paysans indigènes descendus des montagnes du Chiapas (état du sud du pays) créaient la surprise en se soulevant et prenant plusieurs villes dont San Cristobal de Las (Lire la suite de Le mouvement zapatiste – 20 ans d’autonomie au Chiapas)
  • Conférence - débat le jeudi 21 février à Rennes

    31 janvier 2014
    René Billaz et Marc Dufumier : Afrique de l’Ouest, non assistance à société en danger Face à une situation d’urgence... Le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), sur son site dédié à ces activités en Afrique de l’Ouest et Occidentale, annonce que la dégradation des terres a atteint des niveaux alarmants. Près de 50 % des terres arables souffrent à des degrés divers de l’érosion des sols et de la baisse de fertilité (matière organique du sol, disponibilité de nutriments, activité biologique). Préalablement la FAO annonçait : “ En 2050, le Monde aura (Lire la suite de Conférence - débat le jeudi 21 février à Rennes)
  • Colis gourmands pour les fêtes de fin d’année

    24 octobre 2013
    Comités d’Entreprises, Collectivités et Groupements d’achats de particuliers...Pour les fêtes de fin d’année, faîtes le choix de produits biologiques et équitables !! Au travers d’un délicieux panier gourmand, nous vous proposons de transmettre des valeurs qui nous sont chères : La solidarité, l’engagement, la sauvegarde d’emplois et d’activité en local, le respect de l’homme et de son environnement... Nous avons le plaisir de vous présenter 4 propositions en paniers gourmands, totalement adaptables selon vos envies , à puiser dans notre bon de commande parmi près de 200 produits plaisir Panier (Lire la suite de Colis gourmands pour les fêtes de fin d’année)
  • Café Zapatiste : arrivage des containers

    25 juillet 2013
    Nouvelle récolte 2013 Les containers de café du Chiapas, en provenance des commauntés indigènes zapatistes sont récemment arrivés au port du Havre. Après un premier arrivage de la coopérative Yachil Xojobal Chulchanl début juin, c’est maintenant le deuxième container de café, en provenance de la coopérative Ssit Lequil Lum qui vient d’arriver au port. Terra Libra achète chaque année environ 6 tonnes de grains verts auprès de ces 2 coopératives du mouvement zapatiste au Mexique, et ceci en co-importation avec l’association Echanges Solidaires. Avec un réseau plus large encore d’associations en Europe, (Lire la suite de Café Zapatiste : arrivage des containers)
  • La Via Campesina - Appel de Jakarta

    24 juillet 2013
    Le plus grand mouvement paysan au monde a clos sa 6° conférence le 13 juin dernier à Jakarta A lire absolument : l’Appel de Jakarta - une véritable re-affimration des ambitions du mouvement en terme d’agro-écologie, de justice et d’équité entre les peuples. La Vía Campesina, en appelle à toutes les organisations rurales et urbaines et aux mouvements sociaux à construire une nouvelle société fondée sur le souveraineté alimentaire et la justice « Le mouvement a pris des décisions cruciales concernant ses stratégies futures, ses nouveaux membres, les nouveaux coordinateurs et d’autres sujets internes de (Lire la suite de La Via Campesina - Appel de Jakarta)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le JEUDI 9 mai, le 2 mai puis le 5 juin
  3. St-Brieuc / Dinan / St-Malo : le 16 mai, le 13 juin puis le 11 juillet
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 22/23 Mai, les 19/20 Juin puis les 17/18 juillet
  5. Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 28/29 Mai, les 25-26 juin puis les 23/24 juillet
  6. Nantes : le 2 Mai, le 16 Mai puis le 6 Juin
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 15 Mai puis le 10 Juillet
  8. Reste de la France : départ sous 48h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter