Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > L’urgence des semences paysannes

L’urgence des semences paysannes

27 février 2019

Jardin’en vie Semences paysannes.2

Etape 4 :

Terra Lib’ Tour - rencontre avec Jardin’en Vie / Valence

Manger biologique et local, en direct du producteur, cultiver en permaculture et construire son autonomie alimentaire … Voilà de belles idées ! Ces préoccupations sont présentes à l’esprit de bon nombre de gens que nous avons déjà croisé sur le chemin du Terra Lib’ Tour.

Mais si l’on prenait un peu le temps de questionner la graine ? Comment est-elle sélectionnée ? Qui la cultive ?
Que l’on achète des graines ou des plants pour notre potager, ou que l’on achète nos légumes dans notre Amap, au marché ou au magasin biologique, d’où vient cette graine qui est à la base de tout ?

Nous sommes nombreux à connaître Kokopelli, renommée pour son travail de conservation des variétés anciennes depuis longtemps. Au début de notre périple nous avons pu croiser, mais juste le temps d‘une balade nocturne, mon copain Mika, qui a créé la ferme urbaine Perma’g Rennes et cultive lui aussi les semences paysannes. Alors aujourd’hui, nous voici rendu près de Valence et nous avons pris le temps de rencontrer Jardin’en Vie.

Mais l’équipe court de partout en cet après-midi du vendredi : tri des tomates pour expédier à une épicerie parisienne, chargement d’un camion pour une foire bio… nous trouverons tout de même quelques minutes pour échanger avec Eric Marchand, créateur et gérant de la SCOP.

Jardin'enVie - Artisan Semencier from eric marchand on Vimeo.

Avec Eric, nous nous connaissons peu, mais avons déjà partagé plusieurs rencontres au sein de notre organisation Minga, rassemblant des « producteurs d’intérêt général » de tous métiers.
On entend beaucoup parler des variétés anciennes de légumes, et des semences paysannes. Je lui ai donc demandé quels en étaient les enjeux.

Pour Eric, le constat est alarmant. La semence reste le sujet oublié de l’alimentation alors qu’elle en est le fondement !! Manger biologique et local est une très belle avancée, mais cela n’a aucun sens si nos légumes sont issus de graines hybrides F1. Surprise ! et oui, même en bio, l’essentiel de légumes proviennent de ces variétés brevetées et commercialisées par les grands groupes de la semence.

Pourtant, au-delà de la nécessité évidente de casser les monopoles, et de s’affranchir de ces grands semenciers qui privatisent le vivant, les variétés paysannes ne manquent pas d’arguments : adaptées à la polyculture, produites dans le champ du paysan elles favorisent son autonomie ; avec une grande variété génétique, elles offrent une liberté de choix au consommateur, et aussi bien sûr une grande qualité nutritive et gustative.

Mais pour Eric, c’est pour tenter d’enrayer le changement climatique que nous devons très vite remettre en culture et largement les semences paysannes. Elles seules ont cette capacité à créer des plants en symbiose avec leur sol, un système racinaire très dense en harmonie avec les micro-organisme ; et recréer de l’humus !! cet humus qui manque terriblement à la surface de notre planète aujourd’hui alors qu’il est notre meilleure ressource pour stocker du carbone.

Mais les maraîchers tardent à s’y mettre, par peur du changement, de mauvais rendements, ou méconnaissance ?

Pourtant, à Jardin’en Vie, ce n’est pas le manque de débouchés qui freine. Et devant l’urgence et la nécessiter d’agir, ils cherchent à changer d’échelle. La Scop vient d’acquérir de nouvelles terres pour passer de 4 à 20ha, et ils visent à étoffer l’équipe pour passer de 6 à 20 personnes d’ici à 2020. Il ne manque plus que les fonds, car il va falloir encore investir. Pour assainir les terres par exemple, 4 ans sont nécessaires ; quand on pense que les agriculteurs conventionnels ont reçu des subventions pour détruire des haies et balancer des pesticides alors que les politiques agricoles n’accordent rien à celles et ceux qui régénèrent les sols !!

Avec la création de l’OPASE (organisation professionnelle des artisans semenciers), ils cherchent maintenant à faire reconnaitre le métier d’Artisan Semencier afin de valoriser ce savoir-faire, former des jeunes et bénéficier de travaux de recherche. Car c’est un travail au combien ardu. Cultiver des végétaux pour leurs graines et assurer leur conservation, c’est devoir faire face à des risques de pollinisation et d’hybridation naturelle : il faut alors compter sur une barrière de culture.

S’il est autorisé de vendre des graines aux particuliers, il reste interdit de le faire auprès de professionnels, ou de vendre des plants. Mais devant ces enjeux, devons-nous attendre sagement que l’état s’affranchisse des lobbys des grands semenciers ? Jardin’en Vie et les autres membres des croqueurs de carotte ont pris leurs responsabilités. C’est à nous, jardiniers amateurs, maraîchers, distributeurs, magasins biologiques et primeurs d’en faire autant.

Ressemons ensemble des graines vivantes, libres et nutritives… !

Minga, l’Alliance Slow Food des cuisiniers, le Groupement des agriculteurs bio du Finistère et le Syndicat des Artisans Semenciers lanceront prochainement

la campagne « Graines d’une Bretagne d’Avenir »

soutenue par certaines Biocoop de la région. Ils ont décidé d’unir leurs efforts pour promouvoir l’usage de semences variétés-populations,auprès des agriculteurs et des jardiniers, professionnels et amateurs, du territoire. Des kit de campagne avec livrets et graines seront bientôt disponibles pour vos semis de printemps !

Thomas, en Terra Lib’ Tour

Jardin’en Vie
Minga – graines d’une Bretagne d’Avenir

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

  • En 2016 on construit Demain

    18 janvier 2016
    Ouh que l’année 2015 fût sombre !! Comment garder l’espoir devant tant de violence, de rejet de l’autre, d’analyse du monde à l’emporte pièce, de gesticulation politique ? Comment agir quand les grands sommets internationaux ne brassent que du vent ou presque, quand le droit de vote ne permet pas de transformer le monde, quand les révolutions se font sans cesse rattraper ? Et bien c’est encore et toujours la même option qui s’offre à nous ! Construire notre autonomie, à côté, en marge, inventer, créer ensemble ce qui est déjà le monde de demain. DEMAIN justement… voila une belle occasion de se (Lire la suite de En 2016 on construit Demain)
  • Retour sur les rencontres européennes des importateurs de café zapatiste

    18 janvier 2016
    Un Week-End, festif, solidaire, et studieux ! Au début du mois de décembre dernier, nous avons organisé avec nos amis du Pot commun – Le café de la Pente à Rocherfort en terre (56) les rencontres annuelles des importateurs européens de café zapatiste. Chaque année, c’est l’occasion pour nous et les autres collectifs européens de nous retrouver, d’échanger sur l’actualité au Chiapas, les contraintes et difficultés vécues par les producteurs de café et les coopératives, et de préparer ensemble les contrats d’importation pour la récolte de l’année à venir. Notre collectif, appelé RedProZapa, rassemble une (Lire la suite de Retour sur les rencontres européennes des importateurs de café zapatiste)
  • Pour nous c’est définitivement NON

    6 janvier 2016
    L’association Minga nous invite, nous acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, à nous associer au collectif d’organisation de la société civile animé par la ligue des droits de l’Homme, pour dire Non à la Gouvernance de la peur ! en signant et faisant signer la pétition "pour nous c’est définitivement Non" Le chagrin, l’émotion et l’effroi ne doivent pas nous faire oublier la part de responsabilité de nos modèles économiques financiarisés et de nos modes de vie énergivores sur les conflits présents et à venir. Le réchauffement climatique, la perte de la biodiversité alimentent de manière croissante la (Lire la suite de Pour nous c’est définitivement NON)
  • Cachaça, attendre encore !!

    5 janvier 2016

    La cachaça en fûts

    Mais que ce passe t’il donc ?? La cachaça est encore en rupture ? Et oui, que dire... Nous pensions vraiment avoir fait le plus difficile en participant à la relance de la production en 2014. Cette fois c’était sur, la cachaça allait couler à flots. Ce qu’elle a fait d’ailleurs. Mais pour notre deuxième commande, début 2015, ça s’est assez vite compliqué. Car les cuves étaient déjà vides. Nos amis de la COPAVI avaient trouvé des bons débouchés sur leur marché local et n’avaient pas encore distillé une nouvelle cuvée. Pas de souci, le matériel marche à merveille, et de la bonne canne à sucre ce n’est pas ce (Lire la suite de Cachaça, attendre encore !!)
  • Week-end Zapatiste au café de la Pente - Rochefort en Terre (56)

    27 novembre 2015

    Zapatistes12

    En marge du rassemblement des importateurs européens de café en soutien aux coopératives zapatistes du Chiapas (Mexique), Le café de la Pente et Terra Libra vous invite chaleureusement au Concert de soutien samedi 5 décembre à partir de 19h00 Avec les chorales Amzerzo et Les Chantales et The BlueButter Pot (Blues – Folk – Rock) Rencontre et débat avec les comités de soutien à la lutte zapatiste dimanche 6 décembre 15h00 Prix libre : Tous les bénéfices seront reversés sur un projet auprès des communautés zapatistes Où en est le mouvement zapatiste aujourd’hui ?? En 2014, le mouvement zapatiste (Lire la suite de Week-end Zapatiste au café de la Pente - Rochefort en Terre (56))
  • Changeons le Système - pas le Climat !!

    16 juin 2015
    Alternatiba Rennes, samedi 27 juin, Esplanade Charles De Gaulle10h00 - 22h00 Alternatiba est une dynamique citoyenne positive qui a vocation à mettre en lumière et démocratiser des alternatives locales concrètes répondant aux crises climatique et socio-économiques Alors venez nombreux participer et découvrir le village des alternatives Avec + de 60 organisations participantes + de 20 conférences des animations en folie... Et 4 concerts en participation libre Mais surtout pour finaliser tout cela, Alternatiba à besoin de vous pour exister ! Alors vous aussi, avec nous, mobilisez-vous (Lire la suite de Changeons le Système - pas le Climat !!)
  • NOUVEAUTE : Le petit épeautre cuisiné

    2 mai 2015
    Ca y est, après quelques semaines d’attente, le voila en route pour nos assiettes ; il devrait être là à la mi-avril. Renaud Suquet est un producteur de céréales de variétés anciennes et locales, fortement engagé dans le réseau semences paysannes et auprès de l’association Kokopelli pour la sauvegarde et le partage des semences traditionnelles. Il cultive des blés anciens et plus particulièrement le Petit Epeautre (aussi appelé Engrain ou Triticum monococcum) sur une quarantaine d’hectares de terres dans le Minervois, une belle garrigue près de Béziers . La terre est aride, les rendements assez (Lire la suite de NOUVEAUTE : Le petit épeautre cuisiné)
  • La Bio Piratée : comment agir ?

    1er mai 2015
    S’il nous fallait encore des raisons pour acheter des produits bio-locaux, transformés de manière artisanale, à la ferme ou par des petites entreprises familiales, indépendantes, en dehors de la grande distribution, créant de l’emploi et une activité économique territoriale, alors Dominique Guillet de l’ Association Kokopelli nous amène encore à réfléchir (et agir) avec son dernier article sur la Bio-piratée... Nous le voyons bien, depuis plusieurs années et au fur et à mesure du développement des ventes de produits biologiques, nombre de grandes marques (transformateurs, grossistes, distributeurs) se (Lire la suite de La Bio Piratée : comment agir ?)
  • Fest Noz / Tinga Neere le 24 avril à La Cité à Rennes

    24 avril 2015
    Si vous aimez sautiller sur le parquet Gallo, notez bien la date du vendredi 24 avril à la salle de La Cité à Rennes. L’association Ingalan vous invite à venir danser en soutien aux programmes d’actions de Tinga Neere "Terre Meilleure" en faveur de l’ agro-écologie et de la souveraineté alimentaire en Afrique Sahélienne. Terra Libra est partenaire de Tinga Neere : nous avons à ce titre contribué au financement de formations sur la technique SRI (Système de Riziculture Intensive) qui permet un meilleur rendement sur la culture du riz avec jusqu’à 2 fois moins d’eau et 9 fois moins de semences. Fest (Lire la suite de Fest Noz / Tinga Neere le 24 avril à La Cité à Rennes)
  • Hautes Terres au Ciné TNB le 26 avril

    22 avril 2015

    Film Hautes Terres

    Terra Libra vous invite à participer à la projection du film Hautes Terres de Marie Pierre Bretas le dimanche 26 avril à 18 heures au Ciné TNB rue St Hélier à Rennes (vost 1h27) "Dans le Nordeste du Brésil, Vanilda, son mari Antonio et une vingtaine d’autres familles de paysans obtiennent une propriété après avoir passé quatre années à lutter avec le soutien du syndicat des sans terre. Mais sur ce territoire hanté par la sècheresse, la gestion collective des terres et de leurs maigres ressources s’avère une aventure difficile. Armés de la seule force de leurs bras, ils vont construire dans cette réalité (Lire la suite de Hautes Terres au Ciné TNB le 26 avril)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi sauf les 16 août et 23 août
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 17 juillet, le 31 juillet puis le 28 août
  3. St-Brieuc / Dinan / St-Malo : le 11 juillet, le 8 août puis le 12 septembre
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 17/18 juillet, les 29 août puis le 18/19 septembre
  5. Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 23/24 juillet, les 27/28 août puis les 24/25 septembre
  6. Nantes : le 18 juillet, le 1er août puis le 5 septembre
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 10 Juillet puis le 11 septembre
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter