Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > L’urgence des semences paysannes

L’urgence des semences paysannes

27 février 2019

Jardin’en vie Semences paysannes.1

Etape 4 :

Terra Lib’ Tour - rencontre avec Jardin’en Vie / Valence

Manger biologique et local, en direct du producteur, cultiver en permaculture et construire son autonomie alimentaire … Voilà de belles idées ! Ces préoccupations sont présentes à l’esprit de bon nombre de gens que nous avons déjà croisé sur le chemin du Terra Lib’ Tour.

Mais si l’on prenait un peu le temps de questionner la graine ? Comment est-elle sélectionnée ? Qui la cultive ?
Que l’on achète des graines ou des plants pour notre potager, ou que l’on achète nos légumes dans notre Amap, au marché ou au magasin biologique, d’où vient cette graine qui est à la base de tout ?

Nous sommes nombreux à connaître Kokopelli, renommée pour son travail de conservation des variétés anciennes depuis longtemps. Au début de notre périple nous avons pu croiser, mais juste le temps d‘une balade nocturne, mon copain Mika, qui a créé la ferme urbaine Perma’g Rennes et cultive lui aussi les semences paysannes. Alors aujourd’hui, nous voici rendu près de Valence et nous avons pris le temps de rencontrer Jardin’en Vie.

Mais l’équipe court de partout en cet après-midi du vendredi : tri des tomates pour expédier à une épicerie parisienne, chargement d’un camion pour une foire bio… nous trouverons tout de même quelques minutes pour échanger avec Eric Marchand, créateur et gérant de la SCOP.

Jardin'enVie - Artisan Semencier from eric marchand on Vimeo.

Avec Eric, nous nous connaissons peu, mais avons déjà partagé plusieurs rencontres au sein de notre organisation Minga, rassemblant des « producteurs d’intérêt général » de tous métiers.
On entend beaucoup parler des variétés anciennes de légumes, et des semences paysannes. Je lui ai donc demandé quels en étaient les enjeux.

Pour Eric, le constat est alarmant. La semence reste le sujet oublié de l’alimentation alors qu’elle en est le fondement !! Manger biologique et local est une très belle avancée, mais cela n’a aucun sens si nos légumes sont issus de graines hybrides F1. Surprise ! et oui, même en bio, l’essentiel de légumes proviennent de ces variétés brevetées et commercialisées par les grands groupes de la semence.

Pourtant, au-delà de la nécessité évidente de casser les monopoles, et de s’affranchir de ces grands semenciers qui privatisent le vivant, les variétés paysannes ne manquent pas d’arguments : adaptées à la polyculture, produites dans le champ du paysan elles favorisent son autonomie ; avec une grande variété génétique, elles offrent une liberté de choix au consommateur, et aussi bien sûr une grande qualité nutritive et gustative.

Mais pour Eric, c’est pour tenter d’enrayer le changement climatique que nous devons très vite remettre en culture et largement les semences paysannes. Elles seules ont cette capacité à créer des plants en symbiose avec leur sol, un système racinaire très dense en harmonie avec les micro-organisme ; et recréer de l’humus !! cet humus qui manque terriblement à la surface de notre planète aujourd’hui alors qu’il est notre meilleure ressource pour stocker du carbone.

Mais les maraîchers tardent à s’y mettre, par peur du changement, de mauvais rendements, ou méconnaissance ?

Pourtant, à Jardin’en Vie, ce n’est pas le manque de débouchés qui freine. Et devant l’urgence et la nécessiter d’agir, ils cherchent à changer d’échelle. La Scop vient d’acquérir de nouvelles terres pour passer de 4 à 20ha, et ils visent à étoffer l’équipe pour passer de 6 à 20 personnes d’ici à 2020. Il ne manque plus que les fonds, car il va falloir encore investir. Pour assainir les terres par exemple, 4 ans sont nécessaires ; quand on pense que les agriculteurs conventionnels ont reçu des subventions pour détruire des haies et balancer des pesticides alors que les politiques agricoles n’accordent rien à celles et ceux qui régénèrent les sols !!

Avec la création de l’OPASE (organisation professionnelle des artisans semenciers), ils cherchent maintenant à faire reconnaitre le métier d’Artisan Semencier afin de valoriser ce savoir-faire, former des jeunes et bénéficier de travaux de recherche. Car c’est un travail au combien ardu. Cultiver des végétaux pour leurs graines et assurer leur conservation, c’est devoir faire face à des risques de pollinisation et d’hybridation naturelle : il faut alors compter sur une barrière de culture.

S’il est autorisé de vendre des graines aux particuliers, il reste interdit de le faire auprès de professionnels, ou de vendre des plants. Mais devant ces enjeux, devons-nous attendre sagement que l’état s’affranchisse des lobbys des grands semenciers ? Jardin’en Vie et les autres membres des croqueurs de carotte ont pris leurs responsabilités. C’est à nous, jardiniers amateurs, maraîchers, distributeurs, magasins biologiques et primeurs d’en faire autant.

Ressemons ensemble des graines vivantes, libres et nutritives… !

Minga, l’Alliance Slow Food des cuisiniers, le Groupement des agriculteurs bio du Finistère et le Syndicat des Artisans Semenciers lanceront prochainement

la campagne « Graines d’une Bretagne d’Avenir »

soutenue par certaines Biocoop de la région. Ils ont décidé d’unir leurs efforts pour promouvoir l’usage de semences variétés-populations,auprès des agriculteurs et des jardiniers, professionnels et amateurs, du territoire. Des kit de campagne avec livrets et graines seront bientôt disponibles pour vos semis de printemps !

Thomas, en Terra Lib’ Tour

Jardin’en Vie
Minga – graines d’une Bretagne d’Avenir

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

  • Terra Lib’ Tour : Etape 8

    30 juin 2019
    Légumineuses et graines origine France - La Coop Qualisol Lentilles corail, pois chiches et graines de tournesol décortiquées origine Sud-Ouest ! C’est donc la Coopérative Qualisol avec sa marque Monbio, notre fournisseur sur quelques graines et légumineuses biologiques, que nous sommes allés rencontrer à Monfort dans le Gers, lors de cette 8ème étape du Terra Lib’ Tour. Faire le pari d’une production biologique et locale, ou en tout cas origine France, c’est aussi inciter des producteurs à lancer des cultures en leur assurant une bonne rémunération, avec des contrats fixés à l’avance... C’est (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Etape 8)
  • Terra Lib’ Tour : Etape 7

    9 juin 2019

    Boulette et gros lapin.6

    Pour cette nouvelle étape, nous étions dans l’Aveyron, près de Rodez pour rencontrer Pascal de Boulette et Gros Lapin, notre nouveau fournisseur de petits pots pour bébé !! Boulette et Gros lapin ce sont les deux enfants de Pascal, dit le hérisson ; les premiers testeurs, ceux pour qui l’aventure à commencé en 2017. Pascal s’est installé comme maraîcher et cultive des légumes de plein champs issus des semences paysannes. Il transforme ensuite ses légumes frais en petits pots bébés en y ajoutant des ingrédients produits chez des paysans de la région... que du bon ! du bio et Nature & progrès. Alors (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Etape 7)
  • Terra Lib’ Tour : Etape6

    21 mai 2019

    Le Mas de l’Armandine.4

    Les confitures du Mas de l’Armandine - Haute Loire C’est sur les contreforts de la vallée de l’Allier que nous avons retrouvé Erwan et son équipe du Mas de l’Armandine, pour cette 6ème étape du Terra Lib’ Tour. Le Mas de l’Armandine fabrique des confitures, compotes, purées de fruits et glaces biologiques en tissant des liens directs avec des producteurs de fruits ; il n’est pas toujours simple de s’approvisionner localement sur des fruits pour la transformation, car les producteurs en bio vont surtout miser sur des fruits de table mieux valorisés et les surplus lors des années généreuses sont sur (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Etape6)
  • Bienvenue à Laurent

    7 mai 2019
    L’Equipe s’étoffe encore !! Après une fin d’année 2018 mouvementée, il était clair que nous avions à nouveau besoin de renforts. Laurent est donc venu se joindre à nous, pour participer au rangement dans l’entrepôt, la préparation de commandes et effectuer quelques tournées de livraison. Il est arrivé fin février, mais chez nous il y a une tradition ! On attend la fin de la période d’essai de 2 mois pour boire son bouchon de cachaça, signe que l’on intègre l’équipe pour de bon... Bon ce n’est pas qu’on force à boire, mais la cachaça des Paysans du Mouvement des sans Terre au Brésil, ça compte quand même chez (Lire la suite de Bienvenue à Laurent)
  • Nouveautés de printemps

    7 mai 2019
    Encore de nombreuses références en gros conditionnement !! Importé par Ressources Bio, notre partenaire breton importateur de la mangue séchée et des noix de cajou ; nous élargissons la gamme de fruits séchés sur les filières d’Afrique de l’ouest en bio-équitable avec ces Ananas séchés, variété « Cayenne lisse », en provenance du Bénin, disponibles en vrac 2kg ou sachets de 100g. Vanille Premium, originaire d’Inde, en sachets de 100g sous vide, environ 35 gousses. Face aux tarifs très élevés de la vanille ces dernières années, avec le peu de disponibilités en bio sur Madagascar, nous élargissons notre offre (Lire la suite de Nouveautés de printemps)
  • Terra Lib’ Tour : Etape5

    5 mai 2019

    Domaine de Beaujeu - Vin et Riz de Camargue

    Le Domaine de Beaujeu - Vin et riz de Camargue Le Terra Lib’ Tour poursuit sa route dans le sud de la France, et jusqu’en Camargue, cette terre hostile mais pleine de richesses ! C’est au Sambuc, à quelques km au sud d’Arles que nous avons retrouvé Pierre et Valérie du Domaine de Beaujeu. Pierre Cartier poursuit une activité agricole depuis 5 générations en cultivant près de 30ha de riz, 30ha de vigne et beaucoup de fourrages et pâturages. Précurseur et ardent défenseur d’une agriculture biologique, la ferme est ainsi certifiée depuis 1974. La Camargue a longtemps été malmenée par les entrées (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Etape5)
  • Terra Lib’ Tour : Etape3

    26 février 2019
    Après notre rencontre avec Pâtes Fabre dans le Berry, le Terra Lib’ Tour nous aura fait descendre la vallée du Rhône, pour retrouver nos amis de SALDAC à Montélimar. Saldac importe et distribue des trésors du Pérou depuis presque 20 ans déjà : cafés, cacao, sucre complet panela, quinoa et autres graines des Andes, jus de fruits et fruits séchés... Toute une gamme de produits d’épicerie en bio-équitable. L’engagement de Saldac auprès de leurs partenaires producteurs est remarquable ; Ils se rendent 2 fois par an sur place pour suivre les différents projets et grandir avec eux. Et par chance, pendant notre (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Etape3)
  • L’Afrique touche en plein coeur

    26 février 2019

    Festival RdV chez Nous Ouaga.1

    L’Aventure africaine se termine pour le Terra Lib Tour !! 1 mois au Maroc, 6 semaines au Sénégal et 2 semaines au Burkina Faso. Et comme toujours l’Afrique touche en plein coeur ! En effet miroir elle reflète notre individualisme, notre rythme effréné, notre besoin d’accumulation, de contrôle. En creux, elle interroge notre avenir collectif et nous balance en pleine poire notre histoire commune. Entre dureté et sourires, l’énergie de la jeunesse est là, cherchant à mener sa barque, à réinventer son pays. Mais chacun.e semble aussi se débattre dans un contexte qui nous échappe. Que faire face au (Lire la suite de L’Afrique touche en plein coeur)
  • L’Artémisia pour éradiquer le paludisme

    7 janvier 2019

    Artémisia au Lion vert Sénégal.3

    Les simples plantes Artémisia Annua et Artémisia Afra pourraient donc prémunir et guérir du Paludisme ?? L’OMS et les labos bloqueraient-ils volontairement sa divulgation pour des raisons d’argent uniquement ? J’ai beau ne pas être totalement naif et avoir conscience de la puissance des labos et du lobby pharmaceutique, je peine à croire que devant un tel enjeu, on ne se saisissent pas des bienfaits que nous offre la nature à moindre coût. Pour préparer mon séjour de 2 mois au Sénégal et Burkina Faso pour y poursuivre le Terra Lib’ Tour, nous nous sommes bien entendu questionnés sur comment nous (Lire la suite de L’Artémisia pour éradiquer le paludisme)
  • Terra Lib’ Tour : Agro-écologie au Sénégal

    6 janvier 2019

    Agro-écologie au Sénégal.1

    En visite pour 2 mois au Sénégal dans le cadre du Terra Lib’ Tour, j’ai rejoins mon ami Papa Assane Diop, qui travaille depuis plusieurs années pour le développement de l’agriculture paysanne et l’agro-écologie. Et comme il souhaite aussi mettre les mains dans la terre, nous sommes passés voir sa petite exploitation : mangues, citrons, papayes, piments... A quand des arachides en direct du producteur ? Plein de belles découvertes en perspectives : Forum sur l’agro-écologie, filière noix de cajou, Artemisia et une escale de 10 jours au Burkina Faso à la rencontre de producteurs. Papa Assane Diop de (Lire la suite de Terra Lib’ Tour : Agro-écologie au Sénégal)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi sauf les 16 août et 23 août
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le 31 juillet, le 28 août puis le 11 septembre
  3. St-Brieuc / Dinan / St-Malo : le 8 août, le 12 septembre puis le 10 octobre
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 29 août, les 18/19 septembre puis le 23/24 octobre
  5. Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 27/28 août, les 24/25 septembre puis les 29/30 octobre
  6. Nantes : le 5 septembre, le 19 septembre puis le 3 octobre
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 11 septembre puis le 13 novembre
  8. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter