Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > L’Artémisia pour éradiquer le paludisme

L’Artémisia pour éradiquer le paludisme

7 janvier 2019

Artémisia au Lion vert Sénégal.2

Les simples plantes Artémisia Annua et Artémisia Afra pourraient donc prémunir et guérir du Paludisme ??

L’OMS et les labos bloqueraient-ils volontairement sa divulgation pour des raisons d’argent uniquement ?

J’ai beau ne pas être totalement naif et avoir conscience de la puissance des labos et du lobby pharmaceutique, je peine à croire que devant un tel enjeu, on ne se saisissent pas des bienfaits que nous offre la nature à moindre coût.

Pour préparer mon séjour de 2 mois au Sénégal et Burkina Faso pour y poursuivre le Terra Lib’ Tour, nous nous sommes bien entendu questionnés sur comment nous prémunir du paludisme. Ma femme Caroline qui explore depuis plusieurs années la Santé au Naturel, avait déjà potassé le livre de Lucile Cornet-Vernet - Artémisia, une plante pour éradiquer le paludisme. Plutôt que d’ingurgiter des comprimés pendant 2 mois, nous avons choisi d’essayer les tisanes d’Artémisia et bien sûr, d’enquêter sur la question.

En une semaine sur le sol sénégalais, c’est comme si cette plante nous envoyait des signaux... Chaque jour de nouvelles informations se croisent ; des gens que nous rencontrons, des noms que nous entendons se retrouvent dans le livre. Pour aller plus loin nous sommes donc aller rencontrer Pierre Van Damme au projet maraicher du Relais (la collecte de vêtements) situé près de Thiès.

Pierre et son collègue Karim ont étendu depuis 2016 la culture de l’Artémisa Annua (Annuelle originaire de Chine) et de l’Artémisia Afra (plante vivace originaire d’Afrique du Sud). Ils sont membres de « La Maison de l’Artémisia » une association qui regroupe une quarantaine de projets de culture et de divulgation de la plante dans plus de 20 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Depuis le début des années 2010, un groupe de chercheurs a repris les connaissances traditionnelles et intensifié l’étude de la plante. Des essais cliniques ont confirmés scientifiquement le potentiel de guérison du paludisme et une récente publication dans la revue Phytomedicine devrait contraindre l’OMS à revoir sa copie. Par ailleurs des constatations plus empiriques démontrent de ses vertus dans le traitement d’autres parasites, de la grippe, de constipations, d’une forme de diabète,…

A Thiès, le projet maraicher qui s’étend sur 8 ha est encore en phase d’amorçage. Il rencontre des difficultés à faire germer les graines de la variété Afra, pourtant la plus intéressante pour permettre une récolte toute l’année. Mais l’activité est déjà bien en place, à même de récolter et distribuer de l’Artémisia séchée en feuilles, sous forme d’infusettes ou géllules, et des formations à la culture ont déjà débutées.

L’enjeu pour le projet maraîcher est de mettre sur le marché sénégalais, à moindre frais, un produit fini prêt à être consommé pour répondre à un besoin court terme, et dans le même temps participer à la connaissance et la mise en culture de la plante dans les familles : leur souhait,

qu’un jour il y ait un plant d’Artémisia dans chaque potager pour permettre à tout un chacun de se prémunir et se soigner de la malaria, et participer ainsi à son éradication !

En 2019 les projets sont nombreux :

  • Lancer une large campagne de sensibilisation avec la distribution gratuite de plants en lien avec des ONG
  • Améliorer leur production sur leur terrain avec des associations de cultures maraichères (Artémisia + gombo), des tests de parcelles en biodynamie, un champ « Ecole Paysan » avec de l’Artémisa de l’agro-foresterie, des arbres fruitiers et des légumes servant de comparatif avec une parcelle en culture conventionnelle.
  • Etudier le potentiel de la plante pour la fabrication de produit anti-moustique naturel

Avec tout le potentiel avéré de l’Artémisia et son usage millénaire dans la pharmacopée chinoise, comment se fait-il que l’OMS continue à contrindiquer son usage, à s’entêter dans la recherche d’un vaccin, à n’octroyer aucune ressource pour étudier plus largement ses bienfaits ?? Pourquoi les ONG travaillant sur les questions de santé ne questionnent pas l’OMS et les gouvernements ?
L’excellent documentaire de Bernard Crutzen, MALARIA BUSINESS, diffusé sur France 24 ces derniers jours, nous apportent déjà de nombreuses réponses : voici le lien pour le revisionner

Mais comme je serai de passage sur Genève début avril 2019, je serai très intéressé d’en savoir un peu plus en rencontrant des personnes travaillant sur ces questions à l’OMS… N’hésitez pas à me mettre en contact !

Pour en savoir plus :

La Maison de l’Artémisia
Le lion vert

Thomas
en Terra Lib’ Tour.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | Tout afficher

  • Rencontres d’Automne de Minga les 30 et 1er octobre en Bretagne

    12 septembre 2012

    Minga Réunion

    L’association Minga organise ses Rencontres d’Automne du 29 septembre au 1er octobre à Marzan dans le Morbihan. Vous pouvez vous inscrire en téléchargeant la lettre d’invitation en pièce jointe. Rejoignez-nous ! La diversité des parcours, des métiers, des générations qui composent notre association est incontestablement une force, encore faut-il prendre le temps de la cultiver ensemble pour mieux comprendre l’économie et penser nos propres économies (y compris pourquoi le temps nous manque) afin de réaliser nos ambitions quant à « bien vivre », à vivre bien de son travail et de ses activités. (Lire la suite de Rencontres d’Automne de Minga les 30 et 1er octobre en Bretagne)
  • La Bolivie expulse Coca Cola !

    30 juillet 2012
    Extrait du site d’information latinoaméricain Diario Veloz. En cette période de vacances, exercez votre castillan ! El 21 de diciembre de 2012, día que muchos celebrarán el supuesto fin del calendario maya, el canciller boliviano anunció el fin de la popular gaseosa dentro del país. La decisión sorprende y no es para menos. Coca Cola, la gaseosa efervescente vendida en tiendas, restaurantes y máquinas expendedoras de casi todo el mundo, será expulsada de Bolivia a partir del próximo 21 de diciembre de 2012. La decisión es el marco de los festejos para celebrar el fin del (Lire la suite de La Bolivie expulse Coca Cola !)
  • Minga Bretagne : Ouvrons un champ commun de débats et d’actions !

    5 juin 2012
    Appel : Pour une économie équitable en Bretagne Ouvrons un champ commun de débats et d’actions ! Nous citoyens, vivant en Bretagne, engagés individuellement ou collectivement, lançons un appel à l’ensemble de la population bretonne pour promouvoir une économie équitable. Nous sommes tous confrontés chaque jour à un système économique impitoyable avec les plus faibles, les plus lents, les plus pauvres, les moins malins, les amoureux de la tâche bien faite, du beau geste ou du bel ouvrage. Ce système pousse à l’isolement, à l’incompréhension et à la précarité celui qui essaye de maintenir une cohérence (Lire la suite de Minga Bretagne : Ouvrons un champ commun de débats et d’actions !)
  • Le 17 avril, journée internationale des luttes paysannes !

    27 mars 2012
    Appel à la mobilisation pour le 17 avril : Journée internationale des luttes paysannes Stop aux accaparements de terres : La terre est à celles et ceux qui la travaillent ! (Jakarta, le 2 mars 2012) Le 17 avril a été déclaré "Journée internationale des luttes paysannes", pour commémorer le massacre, en 1996, de dix-neuf paysannes et paysans brésiliens qui luttaient pour leurs terres et pour la justice sociale. Chaque année, à cette date, des actions et des évènements sont organisés à travers le monde, en défense des paysannes et des paysans qui luttent pour leurs droits. Ces dernières années, nous (Lire la suite de Le 17 avril, journée internationale des luttes paysannes !)
  • En route pour le Brésil - visite de la COPAVI en février

    25 janvier 2012

    Alambique Cachaça

    A quand le retour de la cachaça ?? Depuis plus d’un an maintenant, nous devons faire face à une cruelle pénurie de cachaça, le rhum brésilien que nous importons directement de chez nos partenaires de la COPAVI, coopérative collectivisée du Mouvement des Sans Terre. Les obligations légales pour l’exportation ayant été modifiées, notamment sur le type d’alambique, la COPAVI va devoir investir une somme importante pour se mettre en conformité. Pour participer à notre mesure au financement, nous leur avons fait une proposition de pré-financement d’une commande de 2.000 bouteilles avec une part en bons de (Lire la suite de En route pour le Brésil - visite de la COPAVI en février)
  • Non au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes !

    15 décembre 2011
    LE PROJET D’AEROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES est une aberration économique, sociale et environnementale Situé à 18 km du centre de Nantes, il ne résoudrait pas les problèmes que pose à la ville l’actuel aéroport. Il les déplacerait seulement. Il infligerait des nuisances graves à plus de 80 000 habitants des communes de la banlieue nord de Nantes. Les diverses structures de raccordement qui lui seraient nécessaires (routes, voies ferrées, pont sur la Loire) causeraient également des problèmes (expropriations) et des nuisances à des milliers d’autres (Lire la suite de Non au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes !)
  • Défense et soutien aux Kogis de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie

    30 novembre 2011
    Tchendukua est une association française qui soutient le peuple Kogi de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie dans leur démarche de restitution de terres afin de leur permettre de faire vivre leur culture et de préserver leurs modes de vie menacées par la société occidentale. Elle intervient également ici, en France, pour sensibiliser le grand public à la connaissance de ce peuple indigène et aux menaces qui pèsent sur lui. Petite présentation Que nous disent les Kogis et à quoi nous renvoient-ils ?... Tchendukua… là ou converge la pensée … Telle est la signification de ce mot qui (Lire la suite de Défense et soutien aux Kogis de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie)
  • Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès

    29 novembre 2011
    Tous les 7 ans, à cause de l’artificialisation des sols, la France perd l’équivalent de la superficie d’un département en terres cultivables ; chaque semaine 200 fermes en moyenne disparaissent au profit de l’agrandissement d’autres d’exploitations ou de l’urbanisation. La France compte environ 8 millions d’obèses et 3,2 millions de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire, de façon intermittente ou permanente. La plupart de nos aliments ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans notre assiette. Faire de l’alimentation une priorité est un projet de « haute nécessité » (Lire la suite de Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès)
  • Par amour du Bien Vivre

    28 novembre 2011
    Et si l’échec programmé de Cancún s’avérait une bonne chose ? Plutôt qu’une « adaptation » au réchauffement, il pourrait permettre l’élaboration d’un nouveau mode de société. L’échec programmé de Cancún peut être la pire comme la meilleure des choses. Ce sera la pire des choses si cet échec correspond à la volonté de s’adapter au réchauffement planétaire plutôt que de le combattre. Ce choix est déjà celui des grandes firmes, avec des projets techno-scientistes comme les modifications artificielles du climat, la création d’un immense bouclier spatial autour de la terre, les puits de carbone, les arbres OGM mangeurs de (Lire la suite de Par amour du Bien Vivre)
  • La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel

    20 septembre 2011
    Communiqué Minga du 21/01/11 "L’empressement de certains acteurs de l’économie solidaire à répondre au rapport Vercamer sur l’enjeu de la labellisation comme question clé du développement de l’économie solidaire nous préoccupe. Cela traduit la gravité de l’état de dépolitisation à laquelle en est rendue l’ESS. Quel contraste avec l’époque où nombre d’initiatives de citoyenneté économique s’en réclamant ont vu le jour par refus du traitement social du chômage ! À travers ce projet de labellisation de l’économie solidaire, il ne s’agit rien moins que de gérer les exclusions, à défaut de les combattre. Parce que (Lire la suite de La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : chaque vendredi
  2. Redon / Vannes / Ploërmel : le JEUDI 9 mai, le 2 mai puis le 5 juin
  3. St-Brieuc / Dinan / St-Malo : le 16 mai, le 13 juin puis le 11 juillet
  4. Quimper / Lorient / Auray : les 22/23 Mai, les 19/20 Juin puis les 17/18 juillet
  5. Lannion / Morlaix / Brest / Carhaix : les 28/29 Mai, les 25-26 juin puis les 23/24 juillet
  6. Nantes : le 2 Mai, le 16 Mai puis le 6 Juin
  7. Angers / Cholet / Ancenis : le 15 Mai puis le 10 Juillet
  8. Reste de la France : départ sous 48h par transporteur - délai selon destination
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter