Terra Libra entre commerce équitable et bio-local

02 99 37 14 00

Accueil > Actualités > Elections au Brésil : les 5 propositions du Mouvement des sans (...)

Elections au Brésil : les 5 propositions du Mouvement des sans Terre

6 octobre 2014

Nous sommes dans l’entre deux tours des éléctions présidenteilles brésiliennes, où Dilma Rouseff, présidente sortante et candidate du PT (Parti des Travailleurs), semble bien placée pour l’emporter.

Mais depuis les désillusions quant aux volontés réformatrices du PT lors de la présidence de Lula, le MST ne s’affiche plus véritablement comme un allié sans faille du parti. C’est donc à l’ensemble des candidats que le mouvement s’est adressé portant 5 propositions majeures à leur attention :

  • Lutte pour une Assemblée Constituante exclusive de réforme politique.
  • Démocratiser la terre pour les Sans Terre.
  • Pour un plan de production d’aliments sains.
  • Education et culture en zone rurale, comme lieu agréable de vie.
  • Construire un projet populaire pour le Brésil.

Retrouvez le détail de ces 5 propositions du Mouvements des Sans Terre , sur le Blog des amis du MST

Et ces élections ne sont pas que présidentielles... Elles concernent aussi les gouverneurs, les députés fédéreaux, régionnaux, des sénateurs. Et là le MST dénonce de tout bord la proximité entre les élus et les ruralistes, ces représentants de l’Agro-businness qui demandent plus d’infratrsuctures, plus de flexibilité, plus de contraintes à l’occupation des terres, et moins de protection pour les terres indigènes et zones de protection environnementale. Au Congrès National, ce sont aujourd’hui 76 députés qui s’affichent comme représentants de l’Agro-Business, contre seulement 7 soutenant les paysans sans terre . Le MST dénonce aujourd’hui l’enrichissement de certains candidats ruralistes qui parviennent à mutliplier par 4 leur patrimoine, le temps d’une mandature.

Le Syndicat des Travailleurs ruraux sans terre, le MST, est aujourd’hui un mouvement très large, le plus gros mouvement paysans d’Amérique Latine, un des fondements de la Via Campesina. Il existent des points de désaccords en interne, certaines actions et positions peuvent être critiquées, mais dans cette cacophonie politique, leurs revendications sonnent justes et leur cri raisonne encore !

La terre à ceux qui la travaillent...

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

  • Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès

    29 novembre 2011
    Tous les 7 ans, à cause de l’artificialisation des sols, la France perd l’équivalent de la superficie d’un département en terres cultivables ; chaque semaine 200 fermes en moyenne disparaissent au profit de l’agrandissement d’autres d’exploitations ou de l’urbanisation. La France compte environ 8 millions d’obèses et 3,2 millions de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire, de façon intermittente ou permanente. La plupart de nos aliments ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans notre assiette. Faire de l’alimentation une priorité est un projet de « haute nécessité » (Lire la suite de Alimentons 2012 : Appel de Minga et Nature & Progrès)
  • Par amour du Bien Vivre

    28 novembre 2011
    Et si l’échec programmé de Cancún s’avérait une bonne chose ? Plutôt qu’une « adaptation » au réchauffement, il pourrait permettre l’élaboration d’un nouveau mode de société. L’échec programmé de Cancún peut être la pire comme la meilleure des choses. Ce sera la pire des choses si cet échec correspond à la volonté de s’adapter au réchauffement planétaire plutôt que de le combattre. Ce choix est déjà celui des grandes firmes, avec des projets techno-scientistes comme les modifications artificielles du climat, la création d’un immense bouclier spatial autour de la terre, les puits de carbone, les arbres OGM mangeurs de (Lire la suite de Par amour du Bien Vivre)
  • La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel

    20 septembre 2011
    Communiqué Minga du 21/01/11 "L’empressement de certains acteurs de l’économie solidaire à répondre au rapport Vercamer sur l’enjeu de la labellisation comme question clé du développement de l’économie solidaire nous préoccupe. Cela traduit la gravité de l’état de dépolitisation à laquelle en est rendue l’ESS. Quel contraste avec l’époque où nombre d’initiatives de citoyenneté économique s’en réclamant ont vu le jour par refus du traitement social du chômage ! À travers ce projet de labellisation de l’économie solidaire, il ne s’agit rien moins que de gérer les exclusions, à défaut de les combattre. Parce que (Lire la suite de La tentation normalisatrice de l’économie sociale et solidaire : un virus mortel)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher

Prochaine livraison

  1. Pays de Rennes : Chaque vendredi
  2. Route de Vannes : Chaque mercredi
  3. Route de Nantes : Chaque Jeudi
  4. Route de Dinan / St-Malo : le 10 septembre puis le 8 octobre
  5. Route de Redon/Saint Nazaire : le 24 Septembre, puis le 22 Octobre
  6. Route de Lorient : les 3 Septembre, puis le 1er octobre
  7. Route de Quimper : les 15/16 Septembre, puis les 13/14 Octobre
  8. Route de Brest : les 8/9 septembre, puis les 15/16 septembre, puis les 6/7 Octobre
  9. Angers / Cholet / Ancenis : le 17 Septembre, puis le 15 octobre
  10. Route de Fougère/Caen : le 29 Septembre, puis le 27 octobre
  11. Route de Laval/Le Mans : le 30 Septembre, puis le 28 octobre
  12. Reste de la France : départ sous 48h-72h par transporteur - délai selon destination
  13. Fermeture semaine 33 et 34 du 10 août au 23 août 2020
Terra Libra 5 rue des vanniers – ZA de la forge – 35830 Betton – Tél : 02 99 37 14 00 – Fax : 09 81 38 55 37 – Mobile : 06 99 98 35 35 –
Se connecter